ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

 Les origines de la famille Fredy de Coubertin ici

 

 

 

Charles Pierre Fredy de Coubertin, né le 1er janvier 1863 à Paris dans une famille catholique et monarchiste, fait ses études de 1874 à 1881 chez les jésuites de l'école Saint-Ignace, où il semble se destiner au métier des armes.

Bachelier ès lettres en 1880, et ès sciences en 1881, il échoue à Saint Cyr, et s'inscrit à l’école libre des sciences politiques en 1882, d’où il en sort bachelier en droit en 1885.

 

 Sportif , il pratique la boxe, l'équitation, l'aviron, l'escrime, & au tir au pistolet,( épreuve le consacrant à de multiples championnats),

et se passionne pour le rugby.

 

De ses voyages en Angleterre, durant 3 années, il découvre la place du sport dans les études et la formation des élites qu'il considère comme une des causes de la puissance de cette nation.

 

De retour en France, dès 1887, il se consacre  à  la pédagogie en se consacrant à l'amélioration du système éducatif français, souhaitant  appliquer le modèle anglo-saxon;  

il entame  alors une campagne de promotion du sport scolaire en signant une série de livres et d'articles insistant sur la priorité de « régénérer la race française par la rééducation physique et morale des futures élites » d’un pays qui a connu la défaite de 1870.

 

Bien que rallié à la République, (au grand dam de sa famille & des aristocrates), ses idées le mettent en concurrence:

-avec les tenants de la gymnastique militaire & hygiéniste

prônée par Paul Bert,

-les tenants de l’éducation physique égalitaire du plus grand nombre ,défendue par Paschal Grousset, ancien communard déporté

-et avec Philippe Tissié, médecin et hygiéniste,

contre la compétition et ses violences

Paschal Grousset Paul Bert Philippe Tissié

Le 1er janvier 1888, il crée le Comité pour la propagande des exercices physiques dans l'éducation, présidé par Jules Simon,

(ancien ministre de l’éducation nationale).

 

Ce comité se consacre un temps à l'organisation des jeux

à l’école Monge ;

Cette même année 1888, il est élu au conseil municipal de Mirville, en Normandie, ( où il a passé son enfance),sans être candidat. Peu enclin à une carrière politique , la pédagogie et le sport deviennent ses seuls centres d'intérêt. Coubertin intègre alors la direction de l'union des sociétés françaises de sports athlétiques, contribuant particulièrement au développement du sport scolaire; dans ce but,  il démarche les établissements scolaires parisiens pour obtenir leur adhésion à son organisation, sollicitant toutes les bonnes volontés, au premier chef

l’abbé Didon ,

recteur du collège Albert Legrand d’Arcueil, qu'il rencontre pour la première fois le 2 janvier 1891, et auquel il demande l'aider à convaincre les établissements scolaires religieux d'accepter les rencontres sportives face aux établissements laïcs , lui empruntant au passage la devise « citius, altius, fortius, » ( plus vite -athlétiquement, plus fort -intellectuellement et mentalement, plus haut -spirituellement )

(Une rencontre suivie par la participation de ce collège à une première épreuve sportive laïque le 13 janvier 1891 avant d'organiser sa première compétition le 7 mars.)

 

Se consacrant  au rugby, Pierre de Coubertin  arbitre, notamment, la finale du premier championnat de France du 20 mars 1892, à l’occasion duquel, il dessine, et offre le trophée de l'épreuve,

le bouclier de Brennus,

(du nom de son graveur, président de la commission

de rugby de l'USFSA et du SCUF)

 

Dans la fougue de ses 29 ans,il avance dès le 25 novembre dans une première conférence à la Sorbonne, l'idée d'« internationaliser le sport »« La première caractéristique essentielle de l'Olympisme, c'est d'être une religion. En ciselant son corps par l'exercice comme le fait le sculpteur d'une statue, l'athlète moderne exalte sa patrie,

sa race, son drapeau ».

 

.À partir de 1894 Coubertin néglige quelque peu ses fonctions de secrétaire général au profit du développement de l'olympisme qu’il porte à bout de bras. Le congrès du 23 juin, en créant le C I O, rétablit les jeux olympiques à une fréquence quadriennale, en évitant les excès du professionnalisme qui avaient corrompu ces jeux sur leur fin,…

il ya 1400 ans….

et officialise la devise  «  plus vite, plus haut, plus fort »

Font partie du comité : la Belgique, la France, le Royaume-Uni, la Grèce, l'Italie, la Russie, l'Espagne, la Suède et les États-Unis.

Se donnant symboliquement comme premier président le grec

Demetrius Vikelas.

Le comité organise les premiers jeux modernes à Athènes,

du 6 au 15 avril 1896,

rassemblant 241 athlètes de 14 nations pour 43 épreuves dans 9 disciplines. ( Les délégations les plus nombreuses venant de Grèce, de France, d’Allemagne et de Grande-Bretagne)

Les compétitions  sont  réservées aux jeunes hommes de qualité(*),  amateurs attirés par la beauté du sport, aucuns n’imaginant se mesurer sur le stade avec des prolétaires

Ces jeux  ne recueillent guère d’écho en Europe

(*)Pour le baron de Coubertin (comme pour la plupart de ses contemporains), il va de soi que les femmes n'ont pas leur place dans les compétitions : « Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte (...). Les JO doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs. »

 

Le 12 mars 1895, Pierre de Coubertin épouse Marie Eve Rothan,

issue d'une famille protestante alsacienne, propriétaire du château de Luttenbach, dans la vallée de Münster;

elle lui donne deux enfants :

Jacques en1896, lourdement handicapé, et Renée en1902

Coubertin est aussi journaliste : sa carte de membre de l'Association des journalistes parisiens date de 1895: il  signe plus de 1 200 articles dans 70 journaux et revues françaises et étrangères.

 

En 1896, il  accède à la présidence du C.I.O.qu’il assure sans interruption jusqu’en 1925 et obtient que les jeux se déroulent dans une ville différente, tous les 4 ans.

 

Les premières divergences de vue apparaissent bientôt à l'occasion de la préparation des Jeux de Paris, qui se télescopent avec l’exposition universelle de 1900 , prévoyant notamment de présenter des concours internationaux d’exercices physiques et de sports, mais truffés aussi de  pêche à la ligne, de pelote basque, de vol en ballon, de jeux d’échec, de tir au canon & ..aux pigeons, bien loin des aspirations de Coubertin,  qui souhaitait mettre en lumière, à l’occasion de cet évènement, « l’antiquité la plus pure »  en profitant des structures neuves , tant en  province qu’à Paris ( dont le parc des princes).

 

La création de son comité constitué d’aristocrates  fortunés et présidé par le vicomte Charles de La Rochefoucauld,

déplurent autant  à la presse républicaine, qu’aux autorités  qu’il n’avait pas consultées, et qui ne lui accordèrent aucun soutien financier.

La mort dans l’âme, il se rallie à l’organisation de l’exposition

et dissout le C I O .

Ces jeux sans nom attirèrent 58371 participants, pour des compétitions des plus baroques, et  seulement 997 athlètes de 24 pays  dans des disciplines véritablement olympiques, où la France se place au premier rang en  remportant 27 victoires sur 102 podiums,

devant les Etats Unis, des exploits noyés dans l’euphorie de l’exposition .

Il n’en a pas fini avec les difficultés..

-en 1904 -avec les premiers scandales des jeux de Saint Louis avec l'organisation de « journées anthropologiques »,

réservées « aux représentants des tribus sauvages et non civilisées »,

 

-en 1907, toujours en  difficultés relationnelles au sein du comité directeur du C I O, il soutient alors le comité français interfédéral

de foot ball, (présidé par Charles Simon)

qu’il dote du « trophée de France » aujourd'hui perdu de vue,

 

- en 1908, avec  les jeux de Londres , où les hôtes tentent d'imposer des jurys exclusivement composés d'Anglais. Il réagit le 24 juillet, en prononçant un discours sur les Trustees de l'idéal olympique, dans lequel il explique que c'est la cooptation qui garantit l'indépendance du CIO, reprenant notamment, dans cette allocution, la maxime de l’évêque anglican de Pennsylvanie : « L’important dans ces olympiades, c’est moins d’y gagner que d’y prendre part »qu’il transcrit par « L'important n'est pas de gagner mais de participer ».

 

 

En 1912 ,l'interdiction des Jeux aux professionnels est inscrite dans la Charte olympique

Il cultive  la fibre artistique familiale en s'essayant au roman autobiographique avec Le Roman d'un rallié, sous le pseudonyme de Georges Hohrod et en participant aux épreuves artistiques des jeux olypiques littéraires  de 1912 , à Stockolm, où il obtient la médaille d'or  de littérature pour son Ode au sport, présentée sous le double pseudonyme de Georges Hohrod et de Martin Eschbach.

 

Parallélement, appproché par Nicolas Benoît pour crée un groupe laïc à la française sur le modèle des boys scouts de Baden-Powell,

il crée  le mouvement "les éclaireurs français" ici

 

En 1913, il conçoit le prototype du drapeau olympique & en confie la fabrication au « bon marché » qu’il présente le 17 juin 1914 au président de la République, Raymond Poincaré:

 (cinq anneaux entrelacés représentant les 5 continents et reprenant les couleurs figurant sur les drapeaux nationaux)

En 1914, face au conflit armé, âgé de 51 ans, il se met au service de la Nation, mais en dépit de ses demandes réitérées, il n'est pas envoyé au front , et mis à la disposition de la Maison de la presse qui œuvre en direction de l'Amérique latine

 

En 1915, Il transfère siège du C I O en terrain neutre en Suisse,

à Lausanne, où il crée un musée et une bibliothèque

 

En 1920,

il vend l'hôtel familial parisien

 

et  pour la première fois, aux jeux d'Anvers est: 

 

  -arboré le drapeau olympique

 

-  prononcé le serment:

« Au nom des athlètes, au nom de tous les juges,  entraîneurs et officiels, nous promettons que nous prendrons part à ces jeux olympiques en respectant et suivant les règles qui les régissent, et ce dans un esprit de sportivité. »

 

En 1922, il s'installe définitivement, à Lausanne,

(puis à Genève à partir de 1934.)

 

Le baron impose peu à peu sa conception du sport comme moyen d'épanouissement individuel et instrument de cohésion sociale

& de pacifisme.

Il y réussit au-delà de toute espérance,

en organisant les jeux olympiques à  Paris, en 1924

et les premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix, la même année

 

En 1925,poussé à la démission, il cède la présidence à

 

Henri de Baillet-Latour

ouvre lers jeux aux femmes

 

 

Le 2 septembre 1937, citoyen d'honneur de Lausanne, mais ruiné,

il s’effondre sur la rive du  Léman, victime d’une crise cardiaque.

 

 

 

Son corps repose au cimetière de Lausanne et son cœur est transféré près du sanctuaire d’Olympie, en Grèce, à l’intérieur du monument commémoratif de la rénovation des jeux olympiques.

 

 

En 1980, Juan Antonio Samaranch fait voter la suppression de la référence à l'amateurisme dans la charte!

 

 

Les présidents du CIO ici 100037

 

les villes organisatrices des jeux d'été & d'hiver ici 1000038

 

source le net

 

 

 

 

Syndicat d'Initiative Intercommunal des Portes du Pays d'Othe - 2 rue Laurent Lesseré - 10190 ESTISSAC - Tél : 03 25 40 42 42

réalisation OvOtix - motorisation Clé de Site

 

 

 

 ok
Inscription à la newsletter : 
 ok
Vous êtes ici > ACCUEIL > coubertin
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

la rivière Ancre

ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

Bercenay en Othe

ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

 

 Syndicat d'Initiative Intercommunal Vanne Pays d'Othe

papillon belle dame

logo des Portes du Pays d'Othe

Avril 2024
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
29 30