ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

La famille paternelle de Sadi Carnot, initialement composée de petits notables vivant à Épertully (Saône-et-Loire) puis à Nolay (Côte-d'Or), gagne véritablement en importance à partir de la Révolution Française, avec  Lazare Carnot,

mathématicien & physicien, régicide de Louis XVI, surnommé le «grand Carnot» ou l’«organisateur de la Victoire»; membre du  Comité de salut public, président  de la Convention Nationale sous la Terreur, député au conseil des cinq cents, directeur de la République;  bien qu’opposant de Napoléon, il obtient pourtant le portefeuille de la guerre en 1800, et celui de l’intérieur pendant les cent jours; exilé avec toute sa famille sous le règne de  Louis XVIII, il meurt à Magdebourg, en Prusse, le 2 août 1823  (Grand admirateur du poête persan Saadi, il donnera le troisième prénom à son petit fils Marie François Sadi Carnot

né le 11 août 1837

 

Hippolyte Carnot, son père

,

un temps figure du saint-simonisme, est alors rentier, vivant des biens reçus de sa mère et de la fortune de son épouse.

De retour à Paris, il est député républicain de la Seine durant la monarchie de Juillet, ministre de l’Instruction publique et des Cultes aux débuts de la deuxième République, avant de perdre en influence dans les années 1860 et d’être élu sénateur inamovible

sous la Troisième République.

 

Sadi Carnot, né le 11 août 1837 à Limoges,

est élevé dans un milieu où son grand-père paternel Lazare est présenté comme un modèle à suivre, tant sur le plan scientifique que politique. Comme son frère, il reçoit de son père une éducation centrée sur la littérature et la philosophie des XVIIe et XVIIIe siècles, tandis qu’un précepteur est chargé de leur dispenser des cours de latin, grec ancien et italien.( Il passe ses vacances scolaires, au château de Savignac de ses grands-parents maternels et voyage en province ainsi qu’à l’étranger,

un privilège pour l’époque).

 En parallèle, craignant de voir les biens familiaux confisqués par les autorités du Second Empire, qui le considèrent avec méfiance, Hippolyte Carnot apprend des métiers manuels à ses enfants.

À partir de la sixième, Sadi Carnot est scolarisé au très réputé lycée impérial Bonaparte (aujourd’hui  lycée Condorcet), où il choisit la filière littéraire, qui est alors la plus prisée de la bourgeoisie parisienne. Plusieurs fois récompensé au concours général, particulièrement doué en grec, il obtient un baccalauréat ès lettres en 1854, puis l’année suivante, grâce notamment à des cours particuliers,

un baccalauréat ès sciences,

Renonçant à son projet initial d’effectuer des études supérieures en droit, Sadi Carnot opte pour l'École polytechnique. Pour se préparer aux épreuves d’admission de la prestigieuse école d’ingénieur, il passe plus d’une année à travailler les matières scientifiques, dans lesquelles il n’a pas de facilités, exception faite des mathématiques. Au concours d’entrée d’août 1857, il termine cinquième sur 592 candidats (dont 120 reçus), devant ses anciens camarades du lycée Bonaparte.

Au printemps 1858, gravement malade, à deux doigts de la mort, il suspend ses études, et ne peut donc passer ses examens de fin d’année. En septembre 1858, sur proposition du jury de classement, le ministère de la Guerre l’autorise à redoubler sa première année. Sadi Carnot se retrouve dès lors dans la classe de son frère, une situation inédite dans l'histoire de l’établissement.

À l’issue de ses trois années à Polytechnique, en 1860, Sadi Carnot se classe 7ème  sur les 91 étudiants de sa promotion et se voit offrir un poste dans les services publics. Pénalisé par ses notes en mécanique et physique, il n’obtient cependant pas un classement suffisant pour le corps des mines, il intègre alors l'École nationale des ponts et chaussées, considérée comme incontournable au milieu d'un siècle où les besoins d’équipements de la France sont en pleine expansion. Il en sort major, résultats exceptionnels dans l'histoire de l’école, notamment grâce à sa maîtrise des mathématiques et du graphisme  (sur les 23 concours organisés durant ses études, il est primé à 22 reprises)

.

Durant ses années à Polytechnique, Sadi Carnot anime un cercle de militants républicains . En 1860, il est détenu pendant deux jours en salle de police en raison de ses activités de soutien au républicain italien Garibaldi.

 

 Au sortir de l'école, il  effectue sa mission de 1861 auprès de l’ingénieur en chef des Bouches-du-Rhône, celle de 1862 au service du port de Boulogne-sur-Mer et enfin celle de 1863,  au très convoité

secrétariat du conseil général des ponts et chaussées.

A l’âge, précoce pour l’époque, de 27 ans.

 

En août 1864, il devient ingénieur des ponts et chaussées de la Haute-Savoie, un territoire annexé à la France quatre ans plus tôt : un département  essentiellement rural et aux infrastructures peu développées. À ses débuts, il se consacre principalement à la construction et à l’entretien des réseaux routiers et ferroviaires ainsi qu’aux travaux publics, portant sur trois ans une série de travaux approchant les  1,3 million de francs

 

Il conduit en 1868 les études du chemin de fer Annecy-Annemasse, qui suscite de vifs désaccords entre ses différentes parties prenantes. S’appuyant sur un réseau d’anciens saint-simoniens comme son père, Sadi Carnot impose ses vues de souveraineté nationale, face à l’ingénieur de la compagnie PLM de Chambéry,

défenseur des positions génevoises.

 

Elu député de la Côte-d'Or en 1871,.

 il siège à l'assemblée générale  sur les bancs du groupe de la gauche républicaine, dont il est membre du bureau comme secrétaire durant la législature (1871-1876).

Dans le journal Le Siècle du 1er mai 1871, il écrit  « la Commune de Paris est une insurrection injustifiable ».

 

Il occupe des postes de haut fonctionnaire, notamment au Conseil supérieur des Ponts et Chaussées.

 

Il est ensuite nommé préfet de la Seine-Inférieure( maritime).

 

Sadi Carnot est le concepteur du pont de Collonges, réclamé par les communes de Haute-Savoie et du pays de Gex riveraines du Rhône.   Franchissant ce fleuve entre les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie, ce pont constitué d'une arche de 40 mètres d’ouverture est . terminé en 1874 et ouvert à la circulation l’année suivante,

(l’ouvrage est primé à l’exposition universelle de 1878

pour sa conception innovante)

 

Devenu ingénieur ordinaire de première classe puis ingénieur en chef de la Haute-Savoie, Sadi Carnot conçoit et fait construire vers 1874 le système de régulation de la sortie des eaux du lac d'Annecy: prouesse technique et architecturale pour l’époque;  ces installations, communément appelées «vannes du Thiou», sont un moyen de remonter le niveau du lac de 20 cm (2759  hectares) assurant  un débit constant toute l'année aux usines 

 

Elu député  de la Côte d'Or en 1871, sur les bancs des républicain modérés, il est est vice-président de la Chambre des députés et président de la commission du Budget

 

Il prend nettement position contre la commune de Paris

.

Réélu en 1876, il est signataire du manifeste des 363 , une déclaration adressée le 18 mai 1877 par les députés républicains au président de la République Patrice de Mac Mahon, pour lui exprimer leur opposition à la politique qu'il mène et à l'instauration du monarchiste duc de Broglie à la présidence du Conseil,

alors même que la majorité de la Chambre est républicaine.

 

Il est  réélu lors des élections législatives

de 1877, 1881 et 1885.

Sous-secrétaire d'État,  puis ministre des Travaux Publics, il devient ministre des Finances en 1885, dans le gouvernement de Charles de Freycinet. Sadi Carnot en présentant son budget qui prévoit notamment la suppression du crédit des sous prefets( donc à la suppresion de ce corps) est vivement attaqué à la Chambre des députés,  ce qui provoque la chute du gouvernement en décembre 1886 et aurait contribué à la montée du boulangisme

Charles de Freycinet

Jules Grévy

 

En 1887, la suite de la démission du président Jules Grévy éclaboussé par le scandale du trafic des décorations orchestré pa son gendre, l’Assemblée nationale le place en tête du premier tour de l’élection présidentielle anticipée avec 36 % des suffrages, devant Jules ferry

dont la candidature divise les parlementaires républicains.

Au second tour, après le retrait de ce dernier, Sadi Carnot est élu face au général Saussier avec 74 % des voix, le 3 décembre... qui a épousé le jour même Cécile Dupont-White,

qui donnera 4 enfants à son fidèle époux

 

 

 

L’année 1889 marque:

 

-le centenaire de la Révolution française.

le 5 mai 1889: alors qu'il se rend à Versailles pour fêter le centenaire des états généraux de 1789, un magasinier de la Marine, Jean-Nicolas Perrin, tire un coup de feu ,souhaitant protester contre sa mutation au Sénégal (des six cartouches du revolver, trois, contenaient de la poudre sans balle, les trois des balles, sans poudre)

 -l'Exposition universelle de Paris,

et son attraction majeure, la Tour Eiffel, qui constitue alors le plus grand monument au monde et dont le président de la République a grimpé les 1710 marches quelques semaines plus tôt.

 

Le président Carnot est rapidement confronté à une forte remise en cause des institutions républicaines avec la montée de l’antiparlementarisme, les succès électoraux du boulangisme et les attentats anarchistes, alors que se poursuit l’instabilité ministérielle et qu’éclate le scandale de Panama:

La société créée par Ferdinand de Lesseps pour réunir les fonds nécessaires et mener à bien le projet se révélant plus onéreux que prévu, Lesseps lance une souscription publique. Une partie de ces fonds est détournée par le financier Jacques de Reinach pour soudoyer des journalistes et obtenir illégalement le soutien de personnalités politiques. La  liquidation judiciaire de la compagnie  ruine des centaines de milliers de  souscripteurs

 

 ;

À sa demande, les cendres de son grand-père Lazare,

d’Alphonse Baudin, de François Séverin Marceau

et de La Tour d'Auvergne sont transférées au Panthéon le 4 août 1889, cent ans après la célèbre séance de l’Assemblée constituante.

Cette décision suscite l’opposition de la droite conservatrice

(Lazare Carnot a voté la mort du roi et été ministre de Napoléon)

ainsi que de l’extrême gauche et de descendants de révolutionnaires

 réprimés par le "Grand Carnot".

 

Alors que la condition ouvrière reste particulièrement précaire,

Sadi Carnot est interpellé lors de ses déplacements par les conditions de vie des « populations laborieuses », à qui il reverse une partie de ses indemnités présidentielles.

Sous sa présidence, le 1er mai 1891,

à Fourmies, dans le département du Nord, des militaires ouvrent le feu sur des manifestants revendiquant la journée de huit heures,

causant neuf morts, dont deux enfants.

 

 

En politique étrangère:

Souhaitant de plus étroites relations entre la France et la Russie,

Sadi Carnot contribue à la conclusion de l’alliance franco-russe avec Alexandre III, empereur de Russie, en 1891.

Le tsar le décore de l'ordre de Saint-André,

la plus haute décoration moscovite,

en remerciement de l'arrestation d'anarchistes russes à Paris

.

Du 13 au 29 octobre 1893, avec le ministre de la Marine Henri Rieunier, Sadi Carnot reçoit en France, lors de fêtes grandioses, notamment à Toulon et à Paris, l'escadre russe de l'amiral Avellan

 

 

le 14 juillet 1890, l'inventeur Martial Jacobs, pour protester d'avoir été spolié de certaines de ses inventions, tire en l'air

(encore des balles à blanc) au passage du président avenue de Marigny

 

 

À quelques mois de la fin de sa présidence, alors qu’ont été votées des lois contre l’anarchisme et qu’il a refusé la grâce à plusieurs figures de ce mouvement (Ravachol, Vaillant, Henry), Sadi Carnot est mortellement poignardé, à 56 ans, par l’anarchiste italien Sante Geronimo Caserio

au cours d’un déplacement officiel à Lyon,

 

.

À l’issue de funérailles nationales à Notre-Dame de Paris,

il est inhumé au Panthéon

sources le net

 

 

Syndicat d'Initiative Intercommunal des Portes du Pays d'Othe - 2 rue Laurent Lesseré - 10190 ESTISSAC - Tél : 03 25 40 42 42

réalisation OvOtix - motorisation Clé de Site

 

 

 

 ok
Inscription à la newsletter : 
 ok
Vous êtes ici > ACCUEIL > sadi carnot
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

la rivière Ancre

ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

Bercenay en Othe

ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr
ccportesdupaysdothe.fr

 

 Syndicat d'Initiative Intercommunal Vanne Pays d'Othe

papillon belle dame

logo des Portes du Pays d'Othe

Avril 2024
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30